Poulet aux prunes

Réalisateur : Marjane Satrapi.

Aller au cinéma pour se faire raconter une histoire n’a rien d’anormal. Poulet aux prunes se présente vraiment comme un conte mêlant adroitement images cinématographiques et images animées d’une bonne qualité esthétique. De plus, bien que l’on connaisse la triste fin du personnage principal dès le début du film, le sujet est traité sans dramatisation. Le spectateur est introduit dans un univers léger, aérien, féerique et parsemé de quelques notes d’humour bien appréciables.

En revanche, la présence prégnante de la cigarette pollue ce monde enchanteur tout au long du film, lequel aurait eu tout à gagner à être moins enfumé.

Outre les nombreux plans sur le cendrier rempli de mégots et sur les volutes de fumée ce sont aussi la présentation de l’acte de fumer, les personnages qui en sont les auteurs, ainsi que les allusions à la cigarette et au bienfait de la fumée inhalée qui contribuent à la promotion du produit.

Si nous sommes régulièrement exposés aux campagnes anti-tabac qui visent la prévention des problèmes de santé dus au tabagisme, nous sommes aussi bien souvent mais beaucoup plus insidieusement destinataires de messages qui banalisent et/ou valorisent la consommation de cigarettes tout en livrant des arguments en faveur de cette pratique.

Dommage pour nous, dommage pour le cinéma !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s