La rentrée, ce n’est pas seulement la reprise des activités scolaires, ce sont aussi les réinscriptions aux clubs sportifs, aux centres de loisirs, aux ateliers artistiques, etc. Ainsi, la famille se réorganise en fonction des contraintes de travail des parents et des plannings hebdomadaires des uns et des autres.

La rentrée c’est aussi celle des médias avec leurs grilles de programmes (radio, télévision…), et plus largement celle des écrans numériques de plus en plus nombreux avec leurs applications et autres jeux… A travers ces quelques lignes j’aimerais tout simplement vous inviter, chers lecteurs, à ne pas traiter à la légère les choix parentaux qui s’imposent dans ce domaine comme ailleurs.

Dessin Ambre

Dessin de Ambre (14 ans) -Merci Ambre !

Comme vous pouvez le penser, les contenus médiatiques sont susceptibles de contribuer, ou non, à nourrir l’imaginaire des enfants, à développer leur créativité et à les enrichir intellectuellement. Leur épanouissement, leur bien-être dépendent, en partie, de l’usage qu’ils feront de ces écrans en terme non seulement de contenus mais également de temps passé et de périodes d’utilisation.

Les enfants, mais aussi les adolescents, ont besoin de rythmes de vie équilibrés et que soient satisfaits leurs besoins physiologiques. Si nous n’y prenons pas garde, les écrans numériques, par leur facilité de manipulation, d’accès… risquent d’empiéter sur les temps de repas et de sommeil. Les enfants ont aussi besoin d’ouverture culturelle, de sources de divertissement et de loisir diversifiés. Les choix en matière d’écrans doivent prendre en compte ces différents besoins.

En cette rentrée scolaire, je vous invite à prêter une attention toute particulière à l’environnement médiatique des enfants ainsi que des adolescents de votre entourage. Il est possible et même souhaitable de faire en sorte que les écrans numériques soient utilisés à bon escient, pour une exposition à des contenus adaptés.

Dans cette perspective, qu’en est-il du jeu Pokemon Go qui s’est développé de manière vertigineuse depuis le mois de juillet dernier ? Répétons-le, ce qui compte avant tout,  c’est de veiller à assurer aux jeunes scolarisés des conditions favorables au développement des qualités d’attention, de concentration nécessaires aux apprentissages. Assurément, s’il n’est pas rigoureusement contrôlé, limité, le jeu Pokémon Go risque d’être un élément perturbateur. Alors pourquoi ne pas adopter un nouveau slogan : « POKEMON : IGNOREZ-LES TOUS ! »

BONNE RENTRÉE !

A lire ou à relire : Programmes enfants

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s