Sur son site Internet pour enfants Tfou.fr, TF1 propose un jeu d’argent en ligne : Casino Mouv’.

Depuis des années j’encourage vivement les parents à regarder de temps à autre les programmes jeunesse diffusés par les chaînes de télévision afin de les connaître et de savoir quels genres de dessins animés sont programmés, et par leur intermédiaire, quels messages sont délivrés aux enfants. En effet j’ai pu en faire le constat au travers de mes travaux de recherche précédents, le label « jeunesse » ne garantit en rien un univers télévisuel adapté aux enfants de 4 à 10 ans[1]. Il en est de même pour les sites Internet jeunesse de ces chaînes, nous gagnerions assurément beaucoup à mieux les connaître.

Faisons d’ores et déjà une petite exploration de http://www.tfou.fr Ce site propose diverses activités comme : vidéos, jeux, héros, coloriages. Choisissons de cliquer sur « jeux ». Différentes sortes de jeux nous sont alors proposés : jeux tribus, jeux d’action, jeux de filles, jeux de sport, jeux d’éveil. Chacune de ces rubriques comporte un onglet : « plus de jeux de… ». Nous optons pour la rubrique « Tribu » et cliquons sur « Plus de jeux de tribu ». A nouveau six nouvelles propositions se présentent : Love, Mana, jeux mouv’, jeu next, jeux panda, jeux tiki, jeux x-trem, jeux zombie. Nous cliquons au hasard sur Jeux mouv’ pour apprendre que « le Casino Mouv sur Tfou.fr est ouvert ! » annonce suivie d’une invite :  « Joue aux jeux de Bonto Mania, du Méga Jackpot, ou de la roue et découvre si tu as gagné des Tfiz ! Tente vite ta chance au jeu de la Tribu des mouv’ sur Tfou.fr. Que la chance soit avec toi Tfounaute ! »

Tfou casi Mouv 1

Savez-vous ce que sont ces fameux TFiz ? Non ? moi non plus. En faisant une recherche sur Google je découvre un lien qui http://www.tfou.fr/coin-parents/les-tfiz-7085889-739.html  apporte la réponse à notre interrogation : «  Envie d’un nouveau look ? visite vite ta boutique TFou et viens dépenser tes TFiz ! Le Tfiz est la monnaie virtuelle de TFou qui te permet de t’acheter virtuellement ce que tu veux dans la boutique. Pour gagner des TFiz, tout est gratuit, suit vite mes conseils ! »

Ayant compris ou non ces explications laconiques, nous entrons dans le casino Mouv’ aux couleurs criardes : jaune, violet, rose. Un arrière fond sonore de voix, de bruits de machines à sous complète l’atmosphère qui règne habituellement dans ces lieux, on s’y croirait pour de vrai.

Reconnaissons que nous sommes là en présence d’un jeu qui n’a absolument rien d’anodin même (et à plus forte raison) s’il s’agit d’un jeu pour enfants de jeux d’argent en ligne. « Les jeux d’argent en ligne ne sont ni un commerce ordinaire, ni un service ordinaire, prévient le texte de loi 12 mai 2010[2], « dans le respect du principe de subsidiarité, ils font l’objet d’un encadrement strict au regard des enjeux d’ordre public, de sécurité publique et de protection de la santé et des mineurs ».

Depuis l’ouverture à la concurrence des jeux d’argent en ligne, la question de l’addiction est devenue plus aiguë. Dans un interview au journal La Croix, Michel Lejoyeux psychiatre et addictologue à l’hôpital Bichat à Paris l’affirme sans détour : « Il est indéniable que l’ouverture des jeux d’argent sur Internet peut créer des problèmes en matière de dépendance. […] toute augmentation d’une substance ou d’un comportement va révéler des nouveaux dépendants. De plus, dit-il, le jeu en ligne a la particularité d’être potentiellement doublement addictif. Il conjugue une addiction au virtuel […] et celle aux jeux d’argent ». L’addictologue s’inquiète : « on peut craindre que certains pourvoyeurs de jeux en ligne aient comme métier de créer des addictions avec un intérêt plus porté sur leur bénéfice que sur l’intérêt collectif. »[3]

Le métier de TF1 serait-il de créer des dépendances précoces de manière à procurer aux opérateurs concernés la relève de joueurs nécessaires afin d’assurer la pérennité de leur marché ? Si la multiplication des jeux d’argent en ligne augmente assurément le nombre de joueurs dépendants, il est tout aussi évident que la proposition de tels jeux dès l’enfance constitue un facteur de risque supplémentaire pour ceux qui s’y adonnent déjà via le site jeunesse de TF1. Cette pratique qui consiste à mettre en ligne à l’intention des jeunes internautes des jeux d’argent calqués sur ceux qui sont réservés aux adultes est pour le moins contestable parce que insidieuse et dangereuse.

Les professionnels de la santé et de l’éducation mettent en évidence le rôle majeur des parents dans les problèmes d’addiction. En 2012, dans un communiqué relatif à la pratique excessive des jeux sur écrans, l’Académie de médecine recommande : « Une sensibilisation plus forte des parents, premiers éducateurs et exemples en la matière, portant sur le contrôle des jeux et du temps qui leur est consacré ; ».  Il en est de même pour les acteurs du monde de l’éducation. « […] le plus souvent, c’est d’abord une attitude éducative et pédagogique qui doit tenter de répondre à la crise, et les parents doivent y être aidés et conseillés dans les trois directions suivantes : cadrer, accompagner, se soucier des écrans dès la maternelle ». Il est précisé que « les parents doivent s’intéresser aux jeux de leur enfant, le regarder jouer, lui poser des questions et ne pas hésiter à prendre un peu de temps pour s’informer sur ces jeux en allant sur Internet […]. »  L’exploration du site pour enfants Tfou.fr nous apporte une illustration des plus frappantes de cette nécessité.

Admettons cependant que la tâche dévolue aux parents devient de plus en plus lourde et complexe. De toute évidence ils ne peuvent faire pleinement confiance ni aux programmes de télévision destinés à la jeunesse, ni aux sites pour enfants ni, de manière générale, aux produits numériques et multimédiatiques mis sur le marché et prétendument conçus spécifiquement pour les enfants (rappelons-nous les chaînes de télévision pour les bébés et la recommandation du CSA suite à l’avis rendu par la Direction Générale de la Santé).

En initiant les enfants aux machines à sous et à l’univers qui y est associé, en leur faisant adopter l’attitude mentale et comportementale des joueurs de jeux d’argent en ligne ne les prépare-t-on pas à développer ces mêmes schèmes dans la vie adulte ? Or, s’il est entendu que la prévention est l’affaire de tous, pourquoi les acteurs du monde marchand devraient-ils se dispenser de toute réflexion sur le sujet ? Pourquoi devraient-ils se départir de toute responsabilité et considération éthique ?


[1] C’est la tranche d’âge concernée par les programmes jeunesse et la cible visée par les annonceurs intéressés par ces espaces télévisuels dédiés aux enfants.

[2] Loi 2010-476 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne.

[3] « Les jeux d’argent sur Internet posent-ils un problème de santé publique ? La Croix, 7 avril 2010.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s